Accueil  Plan du site  Contact
  Agenda   Revue de presse   Chiffres clés   FAQ
Recherche
  عربية    Español    Français    English    Deutsch    Русский    Português    Italiano  


 
Tourisme Réduire
A l’instar des pays du pourtour méditerranéen, le Royaume du Maroc accorde une place de choix au secteur du tourisme. D’où l’impératif de rechercher et de produire en permanence des outils performants capables de dynamiser ce secteur porteur de l’économie nationale.

_COR4727.jpg



Eu égard à la position privilégiée du Royaume du Maroc, sa double façade atlantique et méditerranéenne et la grande part qu’assure ce secteur en terme de rentrée de devises ainsi qu’au rôle important qu’il occupe dans les échanges socioculturels, il y a lieu d’orienter et d’impulser le développement de ce secteur.

_COR5676.jpg

C’est ce que le Royaume du Maroc s’est attelé à faire avec la signature du contrat programme 2000-2010 impliquant l’ensemble des partenaires et professionnels du tourisme et dont l’objectif est d’atteindre 10 millions de touristes dès l’année 2010.

_COR0479.jpg

La région du Sahara intègre une multitude de sites naturels potentiellement exploitables, elle combine à la fois de longues étendues atlantiques, des oasis, des paysages faits d’étendues désertiques, des dunes de sable et des sabkhats (cratère/bassin au taux élevé de salinité).

_COR0084.jpg

L’abondance de sites touristiques potentiels nécessite une planification intégrée dans le cadre d’une stratégie globale et d’une synergie entre les pouvoirs publics et les opérateurs privés en vue d’asseoir une politique de valorisation de ces richesses naturelles.


_COR0023.jpg


A l’heure actuelle, l’activité des agences de voyages de la région du Sahara reste confinée à l’attrait d’un nombre, certes croissant, de touristes et hommes d’affaires venant principalement des Iles Canaries pour des visites ne dépassant pas les deux ou trois journées voire quelques heures.


P16.jpg

Des investissements nationaux et étrangers ont été entrepris dans la région afin de hisser le tourisme au niveau des potentialités de la région. Il s’agira de plusieurs bandes côtières équipées en unités hôtelières, clubs, résidences secondaires et villas. Ces investissements seront accomplis dans les 3 prochaines années.


P23.jpg

Pour accompagner ces investissements, des mesures ont été prises pour le renforcement des campagnes publicitaires, la formation du personnel et l’aide au recrutement de personnel qualifié dans les hôtels de la région.


P01.jpg

Dans le cadre de cette stratégie de développement, des circuits touristiques ont été identifiés pour promouvoir le tourisme dans la région du Sahara. Parmi ces cites, on peut citer Laâyoune Plage, Lagune de Khnifiss, Oasis de Lamseid et Sebkhat de Tah.


_COR0659.jpg

Dans l’attente de la concrétisation de ces infrastructures, la région continue de vibrer au rythme de certaines manifestations touristiques comme la semaine économique et touristique de Laâyoune Sakia El Hamra, le Rallye aérien Toulouse, Tarfaya, Saint Louis, le Raid Maroc Evasion.


P20.jpg
 

Ces manifestations, une fois revalorisées, seraient susceptibles d’attirer davantage de visiteurs dans la région. En dépit de l’importance des potentialités dont dispose cette région, le tourisme reste peu développé. La province compte 12 hôtels non classés avec 289 chambres et une capacité de 459 lits.


P18.jpg

En 2005, un peu plus de 20.000 touristes (dont 762 étrangers) ont visité cette région, réalisant ainsi 28.205 nuitées. Des sites d’intérêt touristique et religieux sont déjà identifiés : les Zaouias de Sidi Ahmed Rguibi, Cheikh Maouelainin, Sidi Ahmed Laaroussi, Lhaj Hmer Lahya, Sidi Ahmed Oumoussa, les gravures rupestres d’Aassli et Miran, Oued Saguia El Hamra.

Le tableau suivant présente le nombre d'arrivées et de nuitées dans les principales villes de la région du Sahara (au 31 décembre 2005) :

  tourisme.gif


Le tableau suivant présente les établissements touristiques classés et non classés de la région (au 31 décembre 2005) :

Provinces et préfectures

*

**

***

****

*****

VVT

Résidences

touristiques

Maisons

d’hôtes

Auberges

Motels

Pensions

Total

Oued eddahab-Lagouira

-

1

-

1

-

-

-

-

-

-

-

2

Dakhla

-

1

-

1

-

-

-

-

-

-

-

2

Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra

 

3

 

3

 

2

 

4

 

-

 

-

 

-

 

1

 

-

 

-

 

-

 

13

Laâyoune

3

3

3

4

-

-

-

1

-

-

-

13

Guelmim-Smara

4

 

3

4

-

-

3

-

3

1

-

-

18

Guelmim

3

-

2

-

-

3

-

1

-

-

-

9

Tan-Tan

1

2

-

-

-

-

-

1

-

-

-

4

Tata

-

1

1

-

-

-

-

1

1

-

-

4

Assa-Zag

-

-

1

-

-

-

-

-

-

-

-

1

                                                       
Le tableau ci-contre présente la capacité en lits des établissements ci-dessus (au 31 décembre 2005) :

Provinces et préfectures

*

**

***

****

*****

VVT

Résidences

touristiques

Maisons

d’hôtes

Auberges

Motels

Pensions

Total

Oued eddahab-Lagouira

-

76

-

164

-

-

-

-

-

-

-

240

Dakhla

-

76

-

164

-

-

-

-

-

-

-

240

Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra

 

184

 

148

 

152

 

660

 

-

 

-

 

-

 

20

 

-

 

-

 

-

 

1 164

Laâyoune

184

148

152

660

-

-

-

20

-

-

-

1 164

Guelmim-Smara

182

 

186

210

-

-

114

-

40

20

-

-

752

Guelmim

118

-

80

-

-

114

-

18

-

-

-

330

Tan-Tan

64

78

-

-

-

-

-

10

-

-

-

152

Tata

-

108

110

-

-

-

-

12

20

-

-

250

Assa-Zag

-

-

20

-

-

-

-

-

-

-

-

20

Source : Ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale.


Perspectives de développement dans la région du Sahara

Deux grands projets sont en cours de réalisation, il s’agit de :

               • Aménagement de la Corniche de la Baie de Dakhla
               • Aménagement de la zone touristique « Foum Labouir », situé  au nord de la ville de Dakhla

La région d’Oued Eddahab - Lagouira offre des potentialités touristiques très variées. En effet, plusieurs facteurs se conjuguent à la faveur d'un essor touristique de la région.

La conjugaison de la situation géographique de la région et la configuration de la baie d’Oued Eddahab (Longueur 40 km et largeur entre 4 et 8 km), aux plages illimitées avec un sable d'une fine granulométrie, l’ensoleillement à longueur d'année font de la région et de sa presqu'île un des sites touristiques les plus remarquables à l'échelle mondiale.


Les atouts

Les atouts touristiques de la région lui assurent un avenir touristique prometteur :

• La région d’Oued Edahab-Lagouira couvre une façade maritime s’étendant sur 667 Km de côtes, et dispose de plusieurs atouts touristiques notamment:

- La situation de Dakhla sur une presqu’île permet l’installation d’un équipement balnéaire
- Ensoleillement à longueur d’année
- Plages d’une grande diversité et d’une beauté inégalée
- Pratique de différents sports nautiques comme le surf-casting, la pêche sous-marine et le ski nautique, ainsi que le wind surf et le kite surf….

• Dunes, chaînes de montagnes et désert (possibilité de développement et de la promotion du tourisme de découverte).
• Dernier refuge d’espèces rares : réserve biologique de phoques moines à Gerguaratt.
• Forêts naturelles riches en gibier.
• Faune remarquable (gazelle dorcas, mouflon, outardes etc….).
• Importants sites archéologiques gravures rupestres: montagnes d’Aguerguer (fossiles), les vestiges archéologiques de Bir Anzarane, les dunes de sable de «Pan A Sucar» (blanchâtres ressemblant à des pains de sucre), les Menhirs à Aousserd.
• Les particularités géographique et climatique de la région (climat tempéré de 18 à 26°, avec l’influence de l’alizé maritime et du courant froid des Iles Canaries.
• L’existence de deux ports, le nouveau port qui est destiné aux activités liées à la pêche et l’ancien port pouvant être exploité pour la pêche sportive et pour les activités nautiques.
• Proximité des Iles Canaries qui reçoivent annuellement 14 millions de touristes et qui constituent une métropole touristique internationale et qui commencent à être saturées.

At02.jpg



En outre, la région est le berceau d’un folklore riche et varié et d’une hospitalité séculaire démontrée lors de diverses manifestations organisées à l’occasion des fêtes religieuses et nationales.

AT03.jpg



Opportunités d'investissement :

Les opportunités d’investissement sont diverses et variées :

  • Hôtellerie
  • Restauration
  • Tourisme culturel
  • Eco tourisme
  • Tourisme balnéaire
  • Sports Nautique
  • Ports de plaisance
  • Liaison par bateau de plaisance entre Dakhla et EL Argoub
  • Transport touristique


Les festivités

Les principales festivités qui se démarquent dans la région du Sahara peuvent se résumer à travers ce qui suit :

- La semaine touristique de Laâyoune
La semaine touristique de Laâyoune est une manifestation annuelle qui se tient du 26 octobre au 6 novembre de chaque année, il s’agit d’un espace d’exposition et de vente de l’ensemble de produits de l’artisanat local à savoir les bijoux, les meubles en bois et le travail de cuir accompagnée de la célébration de la musique traditionnelle, l’art du théâtre et une panoplie de jeux d’enfants dans un climat de fêtes et de rencontres.

Les espaces d’expositions sont constitués généralement par les tentes sahariennes. De ce fait, la semaine touristique de Laâyoune peut être considérée comme un espace d’échange culturel, artistique, socio-économique et de rencontre de diverses cultures.

- La course des dromadaires

Au sein de la commune rurale de Foum El oued, la course est organisée annuellement et elle est accompagnée de festivités regroupant tous les arts traditionnels. Cette course est organisée pendant trois jours à la fin du mois du juin, elle fait appel à un grand nombre de dromadaires allant jusqu’à 400 têtes venues des quatre coins de la région du Sahara. La course se fait le long du rivage allant de Foum El oued à 3 km d’Elmersa ayant une trajectoire totale de 7 km.

- Les Moussems des Zaouias

Ils sont peu nombreux dans la région du Sahara et sont réservés exclusivement aux tribus.

F02.jpg


 

 
    
© CORCAS 2014 - Tous droits résérvés